Contrefort du Mont Greuvetta – voie Gmam

escalade dans le val ferret, italie

escalade sur les contrefort du mont greuvettaLe ciel s’améliore ce 22 juillet; après avoir fait un peu de mur à Saxon de la couenne à Dorenaz et au Brévent avec AlekseÏ, direction le Val Ferret juste derrière le tunnel en Italie.

Les contrefort du Mont Greuvetta une escalade principalement en dalle avec quelques surplombs sur un rocher excellent (granit).

Sept longueurs entre 5+ et 6b qui se redescendent en rappel. Un passage de surplomb pas si facile du tout…!
45 mn d’approche, le cadre est magnifique.

escalade sur les contrefort du mont greuvetta

Autoroute Blanche – Barberine

escalade sympa au dessus du chatelard; frontière en la france et la suisse dans la vallée"

l'ancien topo de barbarie gietrozToujours avec Alekseï avec une météo un peu plus orageuse et la recherche d’une voie ou l’on peut grimper en réversible pour ce mardi 3/07…
L’Autoroute Blanche sur la falaise de Barberine juste au dessus du Chatelard à la frontière Suisse.

Toujours pas super fan de ces escalades bien que l’on y trouve souvent une ou deux très belles longueurs; la « ballade » est toujours agréable, une nature méridionale, une ambiance sympa, tout comme le retour à pied en 20 minutes.

Une fois au sommet de la voie il est possible de tirer quelques longueurs sur les différents secteurs de couennes (Gietroz, La Zone…).
A bientôt.

La Barbourine

Huit longueurs d'escalade entre 6a et 6c

Lionel au sommet de La Barbourine a la falaise de Barberine8 juin 2017

De retour sur la falaise de Barberine avec Lionel (le boss de l’école de snow); je continue a visiter cette falaise, j’en profite pour grimper avec les copains et reprendre l’escalade en douceur… Mais alors en grande douceur…
Toujours un peu dur de se motiver en apercevant la « paroi » plutôt arborée mais bon, on trouve tout de même de belles longueurs, les voies jamais trop soutenues, idéal pour la reprise et bien rigoler avec Lionel qui n’avait pas grimpé depuis sept ans… Le 6c plutôt technique l’ayant d’ailleurs un peu piqué.

La Barbourine huit longueurs entre 6a et 6c

 

Voie Piola – Barberine

escalade en 6A à Barberine, la voie Piola

Retour à Barberine pour enfin faire cette foutu Voie Piola…
Nettement moins soutenue que Bon Voyage, moins variée, cotations généreuses, le rocher reste bon.
Pas super emballé mais ça fait du bien de grimper dans « le pas trop dur » histoire de se remettre dedans et de rééduquer mon coude gauche !
Encore quelques kilomètres… En attendant l’aval du kiné pour bourriner !

Sinon pour toutes ces voies je préfère descendre à pied plutôt qu’en rappels, jusqu’au parking à coté du centre de vacances au dessus du Chatelard.

Bon Voyage – Barberine

belle voie en 6b+, bon voyage à BarberineReprise tout en douceur de l’escalade ce 19 avril avec Charles; 17 années d’amitié et jamais encordé ensemble !

Je connais mal cette falaise, n’étant en fait pas vraiment fan de ce style d’escalade; faut tout de même avouer que depuis la route, la paroi ne fait pas vraiment rêver…

Parti sans topo, nous voulions faire la voie Piola plutôt en 6a pas trop soutenu; on s’est vite rendu compte d’une petite confusion… Bon Voyage est plutôt dans le 6b+ !
J’ai alors été agréablement surpris par cette voie; technique, athlétique, variée, bref j’y retournerai avec plaisir !

Bon on a fini sous la neige et Charles avec quelques « légères » courbatures !

Val d’Orco – Italie

19 au 23 juillet 2011

On avait prévu les Dolomites avec la petite bande (Rocco, Chapout et Bénares) mais les prévisions très moyennes nous ont contraint à changer de programme; alors quite à s’attaquer à des rebords de trottoirs, autant qu’ils soient authentiques dans un cadre sympa et non loin de la maison.

Même si je n’aime pas trop ce genre de comparaison, il est vrai que la vallée fait vite penser au Yosémite; ambiance internationale, fissures à équiper certaines très larges, des dalles, le tout sur un beau granit à grain généreux.

Une grimpe authentique… cad non polluée de tout l’artifice qu’ont développé les grimpeurs issus de notre fameuse FFME… Beaucoup de cinéma pour pas grand chose. Alors vu qu’il faut bien vieillir sans finir aigri, je me tais et profite souvent du spectacle.
La FFME peut se vanter de ses 82000 licenciés mais je constate tout de même la désaffection de beaucoup de sites par les Français.
L’escalade sportive est une chose, l’aventure, même entre deux points, en est une autre !

22 Octobre au 3 Novembre 2010 : Escalade en Sicile

Une douzaine de jours de grimpe, sur une île de la Méditerranée, sans ma RRH cette fois ci mais avec une bonne bande de potes, tous professionnels de l’escalade, excepté « el’piuço » préférant largement jouer la fofolle, entre Airbus et Boeing !

La Sicile, certainement un pays qui ne triche pas et ne fait pas dans le détail… Du cailloux neuf de partout, des colos magnifiques, du dévers, la mer, le climat… Sans parler des pâtes, pizzas, kakis et autres spécialités ! L’accueil y est naturellement chaleureux.

On s’est contenté des falaises autour de Palerme et de San Vito; beaucoup de couennes on trouve quelques grandes voies.
J’ai pas trop fouiné dans les topos mais il m’a semblé que le niveau VI et VII prédominait !
Mais « attention » nos voisins, Allemands, Autrichiens et Suisses semblent apprécier cette île qui se rapproche d’ailleurs plus du maghreb qu’a l’Italie.
Merci à tous, Ricardo, Nico, Arno, Rocco, Marco, el’piuço.
J’ai adoré… L’Italie me passionnant de plus en plus.

7 au 10 Octobre 2010 : Saussois

Grande Roche

Un week end au saussois et toujours aussi peu de monde sur les rochers alors que les salles d’escalade Parisiennes affichent complet !
Difficile d’y comprendre quelque chose; la fermeture du légendaire « Café des Roches » serait elle la seule raison de la désaffection !?
Sur que l’endroit y était convivial et même festif !

L’escalade au Saussois est fastidieuse; lecture, placements, usure du rocher, dur pour les doigts et pour donner encore un peu plus envie, les cotations très sévères… Le « à vue » est difficile et même les répétitions peuvent être aléatoires !
Les blocs de Fontainebleau largement fréquentés ne comporteraient ils pas les mêmes caractéristiques ?

Alors phénomène de mode ou simple tendance !? Qu’importe et c’est vrai que le gros dévers est plus ludique et attrayant tout comme les défilés de Lagarfeld, Dior, Yamamoto… Voire Chantal Thomas…

Escalade au Saussois…

Quelques news du Saussois… Un peu déserté ces derniers temps, certainement à cause de la fermeture du café des Roches (une sorte d’institution); c’est vraiment très dommage !

Puis il y a ceux qui bossent toujours un peu plus, les obligations tel que mariage, bar mitzva, naissances, les chômeurs n’ayant plus de tunes ou qui préfèrent la Thaïlande et toujours la peur de se prendre des claques face aux cotations du Nord !

Qu’importe… Difficilement mais on a tout de même réussi à se faire enfin, deux beaux week end avec Mat, Sarah, JF, Rachelle, Théo, A Cha….

Aussi je cotoie beaucoup de grimpeurs et je m’étonne du faux procès que certains font au Grigri de Petzl; on a même voulu me l’interdire ! Alors j’explique toujours et encore de la bonne utilisation du Grigri; mais me direz vous, la pédagogie c’est : répéter, répéter, répéter…
Rassurant tout de même, en matière d’assurage; la mode de Chamonix qui est d’ assurer avec un gant de cuir ne prend pas à Paris… Oufff ! (auparavant utilisé par les femmes, dentistes… Tout à fait compréhensible dans ces cas).
Ces personnes à la peau si fragile feraient bien de faire un petit stage chez Midas, à la ferme ou dans le BTP !
Bonne grimpe à tous !

27 & 28 Septembre 2009 : Saussois & éthique…

Falaise du Parc
Falaise du Parc (Saussois)

Encore un week end estival au Saussois avec toujours et hélas les jours qui diminuent…
Une bonne équipe était présente; amicale des fumeurs de clopes, association des sportifs alcooliques le tout formant notre propre et rigoureux comité d’éthique !

En parlant d’éthique, il semblerait bon de rappeler à certain que quelques itinéraires sont « à éliminantes » c’est à dire qu’il est interdit, par exemple, de se servir d’une fissure à gauche « appartenant » à une autre voie. Dans quel cas, la cotation est revue à la baisse !
Fissure à gauche; elle est interdite dans « gare à la bête » et  « Isatis » au Rocher du Parc. Désolé mais c’est ainsi !
Point de détail… Certes, mais un 7a+ n’est pas un 6c et un 7c+ encore moins un 8a !

Moi, j’aime bien grimper là ou je trouve des prises alors c’est vrai que ces voies sont un peu « frustrantes » mais vu le peu de règles qu’impose l’escalade… Autant admettre et respecter; sachez aussi, qu’être fort comme un chêne n’a jamais empêché de grimper comme un gland !

Sinon ce dimanche soir fût une bien belle soirée…