Blocs de Medonnet

l'étrave aux blocs de Medonnet

l'étrave aux blocs de MedonnetOn gratte les derniers jours d’escalade en extérieur avant l’arrivée de la neige ce 24 novembre… Hâte de rider bien que la motivation pour grimper est encore là.

Les blocs de Medonnet sont vraiment intéressants, le grain bien agressif pour la peaux; une bonne réserve de corne est fortement conseillée.

L’escalade à Médonnet est praticable durant les journées très chaudes de l’été, la forêt est magnifique, l’ambiance avec les grimpeurs souvent cool.

Bonne fin de saison

6 au 9 Aout 2010 : Escalade à Ailefroide (Hautes Alpes)

George

Quelques jours à Ailefroide au pied du Glacier Blanc et du Vallon du Sélé ; comme un peu partout les Alpinistes ont quelque peu disparus remplacés par les grimpeurs.
Beaucoup de cailloux dans ce charmant trou du cul de montagne (blocs, couennes et grande voies).
L’escalade se déroule principalement en dalle sur un bon granit mais avec tout de même pas mal de végétation et de vires… (beaucoup de voies entre V et VI).
Tout se fait à pied depuis les nombreux emplacements de ce camping géant à moitié sauvage !

Avec Marie et Stef, face West de la Draye, fissure d’Ailefroide (Terray 1953) puis une voie de douze longueurs sur Palavar.
Agréable aussi, de se finir ou de profiter de la fraicheur matinale sur les blocs de granit !

Sinon deux topos sont disponibles :
– Les blocs à 13 €, sobre comme on aime mais totalement inefficaces (difficiles de se repérer) !
– Escalade autour d’Ailefroide à 10 €, complet, des anecdotes sympas mais très confus et surtout un humour pitoyable… Cambon, reprend toi !

Il semblerait que les équipeurs vieillissent très mal…

5 & 6 Mai 2010 : Bleau – Trois Pignons

Au 95.2

Grand beau et bon frais ce Mercredi dans le 9 ème… Juste le temps d’avaler un croissant, démarrer le 600, déposer ma jolie brune au taf, récupérer le VW, charger le pad et prendre mon pote Lionel surmotivé pour une grosse journée à Bleau !
Direction la Roche aux Sabots où les conditions étaient canons (grosse collante…), rare pour un mois de Mai…

L’ambiance de la forêt, les odeurs, le grès et la forte envie de grimper nous ayant excités; on a préféré enchaîner un maximum de blocs entre 6a et 7a plutôt que de s’attaquer à de plus gros problèmes.

Le lendemain au 95.2 fût un plus embué; faute aux courbatures et peut être à notre hygiène de vie respective de ce Mercredi soir…

Je me suis rarement fait autant plaisir à Bleau, même avec ma petite forme du moment.
C’est certainement un des endroits les plus magiques de la planète que je connaisse tel que la banquise, le désert, le Yosémite…
J’y retournerai ce week end !

Escalade, Bloc et Alpinisme…

La saison de ski tire à sa fin… On reprend l’escalade doucement mais sûrement ! Les jambes sont raides, l’influx inexistant, les doigts s’ouvrent ainsi que les blocages sans parler de la synchronisation entre le haut et le bas du corps…
Certains trouvent ça ingrat, moi j’aime bien !

La Pierre d'Orthaz

Alors on fait du bloc à proximité de Cham; pas la meilleure manière de reprendre la grimpe mais c’est pratique et l’absence de contrainte et le coté conviviale nous convenant.
Je m’étonne d’ailleurs souvent d’entendre dire « aimer l’escalade mais ne pas aimer le bloc » ! Surprenant car c’est sans aucun doute la pratique la plus « pure » !
Jean Pierre Bouvier disait : « les plus belles voies du massif du Mont Blanc se trouvent sur la Pierre d’Orthaz » ! Pas tout à fait d’accord mais ayant moi même quelque peu, le sens de la provoque et un peu d’humour… Je trouve la « citation » magnifique et idéale pour illustrer mes propos.

Alors, à l’heure où les Piolets d’Or ont été délivrés et qui, visiblement n’intéressent franchement pas grand monde… Je pense sincèrement que l’alpinisme moderne ne passionne qu’une poignée de personne !
Pour ma part, l’ouverture d’une goulotte en style Alpin au fin fond d’une vallée perdue dans l’Himalaya… Même si le grimpeur à fait le déplacement en vélo puis en pirogue depuis l’Europe; cela ne me fait pas band…!

Les performances sur El Cap, les horaires hallucinants de Ueli Steck, les enchaînements et traversées d’arêtes, les solos ou High Ball, le niveau à Bleau, sans parler de certains skieurs (freestyle, freeride, alpinistes) ou tout simplement un gros « road trip » avec piolets ou chaussons dans le coffre, m’excite nettement plus !
Bonne grimpe à tous !

10 Octobre 2009 : Bleau – Massif de l’Elephant

Massif de l'Elephant
Massif de l'Elephant

Une rapide après midi de blocs avant de rejoindre le Saussois pour une petite fête à la cabane et un Dimanche de couennes ensoleillé !

Le massif de l’Eléphant se trouve au Sud de la forêt, non loin de Nemours; les blocs sont assez haut, souvent athlétiques et moins techniques que dans le reste de la forêt.
Le site est tout simplement magnifique !

Toujours étonné de croiser autant de grimpeurs à Bleau alors je me remémore souvent les dires des années nonante lorsque je squattais le Sud… Les Parisiens avec vos petits blocs ridicules…
Maintenant, mode oblige, beaucoup de grimpeurs sont à la recherche du moindre chaos afin d’y brosser quelques cailloux puis « ouvrir sa ligne » comme ils disent ! Les découvertes des soi disants spots secrets sont rarement des mines d’or…

Le même phénomène s’était produit dans les années cinquante, dans les Alpes mais les chamoniards, malgré leur réputation d’être fermés, avaient vite compris l’efficacité de cet entraînement, au vu de l’aisance des Parisiens sur le granit !

Sans rancune les gars (Aix, Grenoble, BrianCon…) et bonne bourre à Annot !

4 Octobre 2009 : Fontainebleau – Trois Pignons – 91.1

Le 91.1 vieux site assez facile
Le 91.1 un "vieux" site de difficulté modeste

À l’heure, des grands défilés de mode ou les créateurs de prestige nous offrent de bien beaux spectacles ainsi que les grandes enseignes se tirant la bourre comme H&M, Zara et le nouveau venu Uniclo…On a préféré fuir la capitale ne serait ce que pour une après-midi à Bleau, pour cause de réveil tardif !

Plus d’un an que je n’étais pas retourné en forêt pour des raisons géographiques et « sentimentalo techniques »…
Ayant passé la quasi-totalité de mes Dimanches de zéro à quatorze ans, les souvenirs y sont nombreux !
Toujours aussi stupéfait par la magie que dégage ce lieu et surpris par le nombre impressionnant de personnes que je côtoie qui ont traversé le monde, grimpé et skié dans presque tous les massifs montagneux, tout continents confondus mais qui ne connaissent pas Bleau… Et sont, bien entendu, contre l’Hélico !

À bientôt pour quelques articles sur le bloc, sinon l’après-midi ne pouvait être que belle accompagnée d’une si jolie brune !

27 Avril 2009 : Escalade à Chamonix

Prévisions cette semaine...
Prévisions cette semaine...

Il se passe vraiment pas grand chose en ce moment et rien ne se déroule comme je le souhaiterai; les gens me connaissant savent comme cela à tendance à me tendre… Un peu !

Je grimpe le plus possible dans la vallée car un peu coincé par là; ce malgré une épaule… Une épaule droite ! Alors le quotidien s’articule entre blocs et falaise… La patate commence à revenir mais vue les prévisions de la semaine… Pas impossible que je bouge… Ou patienter à Jeudi pour une dernière matinée de poudre.

Alors pour ne pas que vous décrochiez du blog, je vous livre ma vidéo préférée sur you tube. Un grand malade ce Dean mais honorable malgré qu’il est voulu me casser la gueule au pied d’Half Dome quand je lui ai demandé le prénom de sa femme… (la jolie Steph Davis).

Puis si vous entendez parler d’un commercial de chez Volkswagen qui s’est fait plomber… Pas d’inquiétude, il méritait vraiment !

30 Mars au 2 Avril 2009 : Escalade : bloc & pan

Le Printemps est là, malgré les excellentes conditions de neige ma motivation commence à baisser et l’envie, d’être en short, d’avoir des courbatures autres qu’aux cuisses et se remettre un peu la patate ont pris le dessus.

A Medonnet...
A Medonnet...

La vie à Cham est plutôt cool en cette fin d’Hiver, un peu de papperasse le matin, déjeuner en terrasse puis grimpe l’après midi; j’ai même sorti le TY 250 !
Alors lorsque je commence à « toucher le caillou »… Ca m’excite un peu !

Je ne grimpe pas l’hiver, c’est trop incompatible avec le ski alors en Avril c’est la reprise; reprise, souvent entendu  par les grimpeurs avec un gros soupir et un air de lassitude… Moi, j’adore ça, alors OUI on est nul, les doigts s’ouvrent, les jambes sont raides, les abdos inexistants, aucune syncro entre le haut du corps et le bas puis le body plutôt couleur Aspirine… Mais les sensations reviennent vites et la motivation est généralement à son top !
Il suffit de ne pas se prendre la tête, mettre de coté son ego… Inutile d’essayer des voies ou passages dures que l’on a réussi auparavant !
Je fais des longueurs, plein de longueurs et quand l’envie de « bourinner » arrive !? Feu !

Bonne grimpe à tous !