Aiguille de l’M – Arête Nord Est

escalade sur l'arête nord est de l'aiguille de l'M

escalade de l'Arête Nord Est de l'MToujours du beau temps ce 1er aout et même un peu de fraicheur au matin; quatrième et dernière journée avec Fabien de la Chaux de Fond.

Hyper classique il y a quarante ans l’Aiguille de l’M l’y est nettement moins maintenant et on s’y retrouve souvent assez seul… Faut dire, que le rapport approche/escalade n’est pas terrible et le retour depuis le Col de la Bûche disons assez fastidieux; mais le sommet est classe et l’escalade génial pour ce niveau !

Quoiqu’il en soit pour la face N et NE, je préfère nettement démarrer par le Montenvers (moins de deux heures en marchant bien), pour le retour depuis le Col de la Bûche, je ne sais pas trop ce qu’il y a de mieux…

Arête Nord Est de l'M

Environ six longueurs entre IV+ et V+ en beau rocher et méfiez vous, certains topos de l’Aiguille de l’M indique IV+ pour le dièdre (plus, plus alors…).
Descente depuis le sommet en un petit rappel et dix minutes de désescalade pour le Col de la Bûche.

Aiguille de l'M chamonix

Comme matos, dégaine, un petit jeu, deux, trois sangles, 60 m en simple suffise si vous n’êtes que deux.
Merci Fabien et à très vite.

Paroi de Bazel – Pilier Sud

escalade du Pilier Sud de Bazel

escalade du pilier sud de BazelIl était franchement temps pour moi de quitter la vallée quelques jours… La chaleur, les encombrements et la politique touristique de notre vallée me laissant carrément perplexe…
Un petit coup de 800 par le Beaufortain pour me retrouver à Val d’Isère afin de rejoindre Matthieu et la tristounette mais sauvage face Sud de Bazel…

En effet on ne se déplace pas à Bazel pour la qualité de son rocher ni même d’ailleurs pour son escalade « majeure » mais plus pour son cadre minéral, son approche raide mais bucolique, son sommet lunaire et pour l’aventure.
En fait, je me demande toujours pourquoi mais j’adore ce coin !
Surement du à la proximité du refuge du Prarion et de sa « très fameuse » Pointe de la Galise (ma première expérience alpine, famille Luksenberg au complet).

La face haute de 300 à 500 m orienté au Sud, à 1h30 depuis le pont Saint Charles, descente à pieds (cheminement dans un gros pierrier) puis un rappel dans une gorge.
Pas mal de voies, toutes décrites dans le topo de la Vanoise (J. Merel), la plus abordable étant les Soldanelles.
Le rocher est franchement moyen mais se tient… Enfin à peu près !

en approchant du pilier sud de Bazel

Le pilier Sud est entièrement équipé mais trois petits Camalots peuvent être utiles, les points étant franchement bien espacés. 500 mètres pour 18 longueurs entre IV+ et V+, un petit pas de VIa au départ, cinq heures suffise en grimpant assez vite pour le top.

Jamais trop dur, chercher le prochain point est un peu saoulant parfois mais bon l’aventure est cool !
Et merci Matthieu de m’avoir motivé.

Contamine – Pointe Lachenal

escalade en granit à la pointe lachenal

Jeudi 8 Aout et deuxième journée de granit avec Ando, connu en 2016 et tout droit venu du Japon; c’est toujours un plaisir de grimper ensemble bien que la communication reste souvent compliqué…
Mais les Japonais ont bien souvent une « culture montagne » et tout se fait généralement de façon fluide et nul besoin de blablater !

en grimpant en granit à chamonix sur la pointe lachenal

On peut grimper la Contamine suivant trois stratégies différentes :
– départ du pied de la voie en portant le matos et retour plus rapide sur l’Aiguille.
– départ au pied et descente un peu chiante en rappel jusqu’au matos.
– descente en rappel du haut en laissant le matos en haut.

Neuf longueurs pour 250 m d’escalade en fissures entre 5 et 6a sur un granit juste parfait, facile à protéger, les relais sont en places.
Les deux premiers rappels traversent bien à droite, retour à l’Aiguille en une heure 1/4.

Début aout, la rimaye était assez ouverte, des crevasses de oufs au Col du Géant…
Bonne grimpe !

 

 

Aiguille du Peigne – Vaucher & Lepiney

Escalade en granit au peigne en grimpant la vaucher puis la lepiney

Escalade en granit au peigne en grimpant la vaucher puis la lepineyA peine rentré de Bretagne ce 24 Aout, un peu taillé de retrouver Chamonix pour la semaine « compliquée » de l’UTMB…
Mais ravi de retrouver Stephane au refuge du Plan pour parler de tout, de rien, rigoler… Enfin on est tout de même là pour aller grimper !

Jamais, (un peu honte mais c’est réparé), je n’avais grimpé la Lépiney !
La Vaucher certainement une bonne trentaine de fois et c’est toujours cool; juste une fois enchainé avec la Pascal Meyer (top).

Quatre heures pour les quelques 400 m de la Vaucher, puis deux heures pour les 200 m de la Lepiney. Le granit est vraiment magnifique pour cette deuxième partie, la fameuse fissure… Classe !
On peut laisser un peu de matos au pied du Gendarme (crampons, coupe vent…).
j’ai juste utilisé une simple de 60 m car c’est tellement plus agréable de grimper en simple et suffisant pour les rappels du Peigne.
Puis descente par la voie normale depuis le Gendarme.

Voilà, une bien belle journée d’escalade bien bien « montagne » idéale pour se remettre dans le coup après mon séjour bigorning.

Le topo Mont Blanc Granite, Aiguille de Chamonix, des éditions JME décrit parfaitement ces itinéraires.
A bientôt

Couloir de l’ENSA et Couloir Bellin

en snowboard hors pistes sur les pentes du Brévent à Chamonix mont Blanc valley
en snowboard hors pistes sur les pentes du Brévent à Chamonix mont Blanc valley
Entrée du Couloir de l’ENSA

Un peu surmotivé a me faire quelques descentes avant le mauvais temps ce jeudi 21 décembre; un peu déçu d’avoir loupé les quelques très beaux créneaux de la semaine pour cause de formation ANENA, journée de ventes pour BD, démonstration DVA et une putain de bonne varicelle qui trainait à la maison…

Après quelques cafés, direct monté au Brévent avec le Boss; certainement un de mes domaines préférés bien méconnus des guides Chamoniards et ça c’est vraiment bon !
Peu de gâchis sur ces longues descentes comprises entre 2500 et 1100; les pentes sont souvent assez soutenues, variées, ludiques avec de nombreuses options et l’ambiance sauvage.
Bref j’adore…

Une corde peut être utile avec une paire de crampons légers si vous n’êtes pas trop sur des conditions.

en snowboard hors pistes sur les pentes du Brévent à Chamonix mont Blanc valley
Dans le Bellin

Voilà, juste le temps de faire deux runs avant l’arrivée de la pluie.
Sinon, j’ai été impressionné par la belle quantité de neige en altitude et le bon retour en touchant a peine jusqu’au parking ! Enfin ça c’était avant les 24 h de flotte…

Bonnes fêtes, bonnes vacances et à très vite.

 

Formation ANENA – Sauvetage Avalanches

DVA, Pelle, Sonde

recherche DVA, Sondage et pelletageJeudi 20 décembre à la Clusaz avec l’ANENA; comme chaque année je suis des formations sur la neige afin de recevoir mon agrément pour proposer à mon tour des journées de formations. En fait je le fais d’abord pour me rafraichir les connaissances, parce que les choses évoluent dans ce domaines, car les formateurs de l’ANENA sont vraiment au top et les échanges toujours très enrichissants.

Cette année j’ai suivie le stage sauvetage avalanche, car là aussi, comme sur l’analyse de la neige, les appareils,  les méthodes de recherches, de sondages et pelletages ont énormément évoluées.

En effet, imaginez qu’a une époque pas si lointaine, le jeu consistait a trouver le DVA avec le minimum de coup de sonde, on nous apprenait a se déplacer sur une avalanche avec la pelle et la sonde en main, sans parler de l’apprentissage du pelletage inexistante et ce n’est que quelques exemples…
Autant dire que les temps ont bien changés !
Trouver une, deux, trois victimes c’est une chose mais organiser le sauvetage, déclencher les secours, savoir sonder et pelleter efficacement sont indispensable et représente un gain de temps précieux !
Les méthodes d’apprentissages aussi se sont améliorées, avec des scénarios du plus simples aux très complexes en y incorporant les premiers gestes élémentaires de secourisme.

sauvetage avalanches avec l'ANENA

Voilà cette journée m’a vraiment intéressé comme toujours avec l’ANENA même si au départ ma passion est la glisse et l’escalade; puis ces petites piqures de rappels permettent d’attaquer la saison plus sereinement et je pense, avec toujours plus de prudence.

Bon ski, good ride et joyeuses fêtes.

Face Sud du Col d’Entrèves

depuis le skyway, le col d'entrèves puis le glacier d'entrèves jusqu'au Pavillon
En montant au col en split
Quand on néglige ses vieilles peaux…

Presque grand beau ce jeudi 13 décembre mais surtout bien froid et pas vraiment ressenti cette soit disante inversion de température…

Parti de la pointe d’Helbronner avec Lionel par le Skyway pour rejoindre le Col d’Entrèves en split (une petite heure).

Une belle pente orientée au Sud à 45° puis les belles pentes douces du Glacier d’Entrèves jusqu’au Pavillon (1er tronçon du Skyway); la descente jusqu’en bas n’étant pas assez enneigée pour le moment.
A part les vingt premiers mètres de neige un peu pourrie le reste tout en poudre.

Encordement plus que recommandé pour monter au Col et matériel de glacier obligatoire !

snowboard au glacier d'Entrèves

Une demi journée parfaite et comme c’était bon.
Bon début de saison à tous !

DVA Black Diamond GUIDE BT

En mode group check

DVA Guide BT et Recon BT de PIEPSQuelle belle surprise l’arrivée de ce DVA (Détecteur de Victime d’Avalanche); rien de révolutionnaire certes (quoique…), mais les performances de ces deux nouveaux appareils (Guide BT et Recon BT) m’ont vraiment séduites et convaincues.
Sur le terrain c’est même un peu bluffant !!!

Je vais tenter de vous expliquer les gros + du Guide BT, le Recon ayant strictement les mêmes performances mais avec quelques options en moins.

  • Les ondes sont de formes circulaires et non pas ellipsoïdales; difficile d’expliquer ça rapidement mais les connaisseurs comprendront facilement le grand intérêt.
  • La stabilité du signal, cad que lorsque vous détectez le premier signal, vous ne le perdez plus !!! Ca parait bête mais…
  • Peu sensibles aux interférences et ce visible à l’écran; le DVA choisit son antenne la moins perturbée. Pas de signal fantôme.
  • La rapidité du logiciel; à l’allumage, en mode recherche secondaire et finale et en mode multi victimes cad qu’après marquage d’une victime, pas de temps mort, vous vous dirigez directement sur la seconde victime et ainsi de suite.
  • Les mises à jour et vous pouvez configurer votre DVA en bluetooth par l’application PIEPS (téléchargeable gratuitement).
    BT comme bluetooth, pour ceux qu’auraient pas compris…
  • La fonction scan vous permet de « visualiser » le nombre de victimes dans un rayon prédéfini.
  • Un inclinomètre pour mesurer l’inclinaison de la pente sur laquelle vous vous trouvez.

en mode group checkSinon il y a un économiseur de batteries, un mode vibreur, analogique, auto search to send et encore quelques fonctions plus techniques.
La notice complète est téléchargeable sur le site de PIEPS.

Pas beaucoup de points négatifs aux vues des performances de l’appareil mais on peut noter :

  • Le commutateur pas super glamour comme tout les DVA du marché; mais c’est un point de sécurité pour ne pas que le DVA change de mode intempestivement !
  • Il est nécessaire de maintenir en pression un bouton pour effectuer le group check; la aussi un point de sécurité pour rester en mode émission.

Voilà, le DVA est vendu dans sa boite avec un mode démarrage rapide et son holster au prix de 400 € pour le Guide BT et 300 € pour le Recon BT.

le DVA et son Holster

C’est à mon avis incontestablement le meilleur appareil du marché pour le moment vu tous les tests que j’effectue sur le terrain depuis un mois.
Et bonne glisse !

 

 

Ski de rando & Splitboard au Breithorn 4164 m

en redescendant du Breithorn par les hors pistes de Cervinia

Encore et toujours du grand beau temps ce dimanche 18 novembre.
Heureusement Cervinia a reçu plus de neige que chez nous et l’enneigement est plus que correct jusqu’a 2000, l’altitude de la station.

en montant au Breithorn depuis Cervinia en ski de randonné et splitboard

Parti de Plateau Rosa à 3480 m, sommet des remontées mécaniques en ski de rando pour Stephane en split pour moi; direction la base du Breithorn en faisant un détour pour éviter de remonter le long des pistes et l’ambiance collant pipettes.
La dernière parti fut un peu compliquée du a la glace apparente et un léger vent pas très cool.
On se rend du coup vite compte qu’un 4000 plutôt facile généralement peut vite devenir compliqué et surtout en novembre !!!
J’ai d’ailleurs été surpris de l’équipement minimalistes de la plupart des randonneurs… Pas de baudrier, pas de corde, pas de crampons et petit sac de trail pour tout le monde; a la cool quoi…!?

La vue est superbe si on fait abstraction de l’arrivée du télé du  Klein Matherhorn venant de Zermatt. La descente du sommet en suivant les larges bandes de neige plaquées sur la vieille glace puis un mixte entre hors pistes et très belle pistes bien plates de Cervinia.

descente du Breithorn en snowboard splitboard

Bon début saison et crampons acier plus que recommandé si vous pensez y aller ces prochains jours.

Test snowboard Dupraz 2019 à Tignes

test des boards dupraz 2019

Un rapide aller retour à Tignes ce lundi 12 novembre invité par Serge Dupraz et Seb afin de tester la nouvelle collection 2019 de ces fameuses boards; la tête un peu dans le cul car prévenu la veille au soir… Enfin avec Serge c’est toujours un peu à l’arrache et c’est aussi pour ça qu’on l’aime !

Sans surprise les boards fonctionnent bien et les différence de flex sont bien claires entre classique, + et ++.
Une nouvelle planche à chaque run en montant dans la rigidité et en comparant avec les modèles de l’année passée et débrief sur le télésiège.
C’est toujours très intéressant de réaliser un test de cette manière.

Test des boards dupraz 2019

Bien cool de glisser, même à Tignes au plat pays…
Les conditions sont pas terribles mais les quelques pistes biens préparées.
A bientôt.