Ski de randonnée – Queyras

Du 3 au 8 avril 2011 :

Une nouvelle session de formation de cadres bénévoles en ski de randonnée, organisée par la FSGT (une grande fédération sportive).
Une belle semaine, motivante pour ma part, des participants intéressés avec la soif d’apprendre et de comprendre.
Le programme fût plutôt chargé… Débriefing de la journée, parfois « chaud », préparations de courses avec des débutants, les différents exposés…
Les conditions étaient difficiles (faible regel) mais l’enneigement plus que correct nous a tout de même permis une belle moisson de courses à la journée autour d’Abriès.

Je ne suis pas mécontent de voir un rajeunissement des initiateurs bénévoles au sein des clubs, pour les activités de montagne; peut être est ce simplement propre à la FSGT !?
Je suis aussi intimement persuadé que le développement d’une activité ne peut se faire qu’au travers d’associations et qu’à ce titre, certaines grandes institutions ne sont pas toujours au top ! Et bonne glisse à tous sur ce qui reste…

6 réponses sur « Ski de randonnée – Queyras »

  1. Je savais pas que Romain était communiste.
    Tout le monde sait que la FSGT est la succursale sportive de la CGT elle même fortement connotée rouge foncé.
    Tu finiras, Romain, crucifié sur le clocher de Chamonix avec Michel Bordet et Fred Charlet.

    1. Vous faites erreur Yan, FSGT signifie fédération sportive et gymnique du travail… Elle a été créée pour permettre aux salariés de pratiquer un sport plutôt que d’aller au bar… Si vous voyez ce que je veux dire…
      Vous auriez peut être préféré que je participe à un congrès de pipos avec Nadine Morano… D’ailleurs à ce sujet : http://www.youtube.com/watch?v=QaVr04uaQmk

  2. D’ailleurs, l’heliski avec les russes, c’est vraiment un truc de social-traître. Si vous ne faites pas rapidement votre autocritique, , je peux vous proposer un petit séjour en camp de rééducation par le travail.
    Il paraît que l’AIGMB propose aussi des stages d’autocritique.

  3. Aujourd’hui, il n’y avait que des randonneurs dans les premières bennes des Grands Montets.
    Affutés mais quand même bien nourris, arrivés tout droit au parking avec les gros modéles 4/4 ou turbo diesel, pour certains badgés avec le sticker non à la montagne interdite et non aux camions.
    400 randonneurs largués en turbo diesel et utilisant une benne thermo nucléaire.

    Est ce celà l’alternative écologique?
    En brûlant une partie de la population utilisant un moyen un peu plus mécanisé, on s’achétera à pas cher une bonne conscience?

    Pourtant on peut tout se permettre, sauf si il y a un skieur dedans…

    Un pyrénéen qui vient seul aller retour dans sa voiture à Cham c’est 40 rotations.
    Un grimpeur français qui se la joue écolo à camp 4 au Yosemite c’est 150 rotations.

    Attendons l’explication du bon et du mauvais carbone, un bilan, un projet guidesque qui nous montre la voie.

    Le pollueur c’est l’autre…
    Je suis hypocrite… et pas vous?
    Si je fais le calcul des transports associés à ceux avec qui j’ai partagé des superbes heures en montagne, le Mont Blanc va se transformer illico en course de varappe.
    C »est pas sur que le rocher soit top sous le tas de neige qu’il reste encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s