Ski à Gressoney – Italie

Du 13 au 15 mars 2011 : temps très moyen

Trois jours de ski en Italie au pied du Mont Rose avec Steph, José, Marc et Phillipe.
Un site exceptionnel pour le hors pistes et encore mieux en étant équipé de peaux (nombreuses possibilités en marchant juste un peu depuis les remontées).
Le domaine est vaste, divisé en trois stations, Alagna, Gressoney et Champoluc; les dénivelés sont importants avec un côté haute montagne et authentique !

Je commence à pas mal maitriser « il posto » : bar, hôtel, shops… Puis quelques descentes, tout de même ! Dommage que les conditions n’aient pas été terribles mais l’accueil Italien toujours réconfortant !

7 réponses sur « Ski à Gressoney – Italie »

  1. Je voudrais parler d’un réel probléme: les randonneurs qui parasitent les remontées mécaniques et nous empêche de rider tranquille au lieu d’utiliser leurs peaux de phoque.
    Un peu de respect, messieurs, laissez les skieurs glisser en paix et cesser vos postures pseudo écologiques.
    Par exemple ce matin, j’ai noté de nombreux randonneurs (faut il les appeler ainsi d’ailleurs) aux Grands Montets.
    Cette remontée devrait leur être interdite.
    Quel manque d’éthique alors qu’on peut se faire déposer en tout bien tout honneur en hélico sur le glacier de trient sans embêter personne.
    Un beau Chamzer c’est dépose à Trient, redépose à Rosablanche, depose au Pigne puis à tête de Valpeline.

  2. Vous avez aussi oublié la dépose à Zermatt, essentielle si vous accordez un minimum d’importance au concept d’arrivée « en fanfare ».

    Sinon, est ce que vous pouvez m’expliquer la signification de votre dernier commentaire, et ce qu’il vient faire dans Ce contexte? Vous vous êtes peut être trompé de blog? Etait-ce un commentaire destiné à http://fr.youporn.com/?

  3. C’est une allusion destinée à Romain.
    Pour le réveiller, il s’embourgeoise avec la canaille, le blog ronronne et qu’il ne sorte pas l’excuse traditionnelle du guide chamoniard; je suis en raid ou en refuge. La 3 g passe mal.

    Je suis pour l’arrivée en fanfare sur les sommets phares.

    Pour la dépose à Zermatt, le Mont Rose fait il partie de la commune bien aimée (enfin le point à 4200 de dépose) car ma haute route se termine au Mont Rose.

    Avec de bonnes cannes en 2 jours la haute route c’est plié et au moins avec l’hélico point d’affreux zigzags et de traces de montée qui défigurent les montagnes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s