Escalade au Saussois…

Quelques news du Saussois… Un peu déserté ces derniers temps, certainement à cause de la fermeture du café des Roches (une sorte d’institution); c’est vraiment très dommage !

Puis il y a ceux qui bossent toujours un peu plus, les obligations tel que mariage, bar mitzva, naissances, les chômeurs n’ayant plus de tunes ou qui préfèrent la Thaïlande et toujours la peur de se prendre des claques face aux cotations du Nord !

Qu’importe… Difficilement mais on a tout de même réussi à se faire enfin, deux beaux week end avec Mat, Sarah, JF, Rachelle, Théo, A Cha….

Aussi je cotoie beaucoup de grimpeurs et je m’étonne du faux procès que certains font au Grigri de Petzl; on a même voulu me l’interdire ! Alors j’explique toujours et encore de la bonne utilisation du Grigri; mais me direz vous, la pédagogie c’est : répéter, répéter, répéter…
Rassurant tout de même, en matière d’assurage; la mode de Chamonix qui est d’ assurer avec un gant de cuir ne prend pas à Paris… Oufff ! (auparavant utilisé par les femmes, dentistes… Tout à fait compréhensible dans ces cas).
Ces personnes à la peau si fragile feraient bien de faire un petit stage chez Midas, à la ferme ou dans le BTP !
Bonne grimpe à tous !

8 réponses sur « Escalade au Saussois… »

  1. Vrai client,
    comme vous pouvez vous aussi le constater, votre question n’a pas déclenché une avalanche de réponses.
    Mais peut-être n’en attendiez vous pas vraiment? Vouliez-vous alors tout simplement nous divertir avec un de vos bons mots dont vous avez le secret?
    Merci de cette délicate attention, mais je propose maintenant que l’on en revienne au sujet central de l’article, à savoir l’utilisation des gants en cvir à l’assurage, et en particulier chez les grimpeurs d’exception chamoniards.
    Si vous avez quelques informations intéressantes, mais non antisémites de préférence, à ce sujet, nous les attendons avec la plus grande impatience.

  2. Vous avez raison Faux guide. Oublions votre femme. D’ailleurs rien ne prouve qu’elle existe vraiment.
    Et puis, vu qu’il n’est pas nécessaire d’être un grimpeur d’exception pour parler des grimpeurs d’exception, nul doute que les commentaires vont fleurir au bistrot.

  3. Ce n’est pas un crash pad, Vrai client, c’est la porte blindée capitonnée de votre chambre (ou cellule si vous préférez).
    Et avec ce genre de commentaires, elle n’est pas prête de s’ouvrir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s