14 au 19 Mars 2010 : La Grave, Bourg St Maurice, Chamonix

La Meije

Un petit trip freeride de six jours du Sud au Nord avec Stéphane, José et Philippe afin de skier sur des spots, certes classiques mais de grandes classe !
Les conditions identiques dans toutes les Alpes, lissé par le vent, neige froide et doux à skier; période de transition ou il est difficile de choisir entre versant Nord et Sud (béton dans les pentes raides au Nord et pas encore transformé au Sud).

– Deux jours à la Grave; Vallons de la Meije, Chancel, quelques couloirs, Côte Fine et descente sur St Christophe par le beau Vallon de la selle.
– Une journée sur Sainte Foy, un super spot et heureusement méconnu; face Nord de la Foglietta (1 h de peaux) descente sur la Masure puis un run en face Sud sur le paravalanche des Pigettes (route de Tignes).
– La grande classique du Grand Col aux Arcs (Ma station…) sur Villaroger puis quelques runs, sur 1600 entre autres qui est aussi méconnu et tellement canon.
– Les hors pistes de Courmayeur et le Col de Beugeant pour clore la semaine.

Merci à tous, c’était vraiment une chouette semaine et toujours à la recherche de la bonne Mondeuse…
Cela me motive pour une visite des meilleurs hors pistes des Alpes sur une vingtaine de jours… Pour les liaisons, que les choses soient claires, je conserve mon VW !

8 réponses sur « 14 au 19 Mars 2010 : La Grave, Bourg St Maurice, Chamonix »

  1. Voilà une année de plus, Romain ne tient pas la saison compléte. Depuis le 19 mars plus de news.
    Alors qu’on s’est gavé de poudre extra light aujourd’hui: une bonne quatrevingtaine de centimètres, une des meilleures journées de l’hiver où tous les passionnés ont ridé aujourd’hui; Envers, Glacier Rond, Cosmiques.
    Grandiose!!!

    T’as ridé où, aujourd’hui, Romain?

  2. Faux guide tu me déçois, tu n’as aucun esprit critique et t’es toujours en train de faire des courbettes à Mainro pour pouvoir récupérer 2 ou 3 journées, histoire de gratter un plus plus.

    Et que faut-il penser en ces temps de foehn, des guides qui font des traces (des ornières?) dans les champs de boue.

    Pour faire du social, que dire sans citer de nom JMM, du réprésentant hors piste de la vénérable institution guidesque historique?

    Bref, Romain, c’est une météo idéale pour une saine polémique pour cracher tout son venin.

    1. Yan, comme votre réflexion me fait plaisir…
      Je suis stupéfait de voir certains collègues récupérer des journées que j’avais refusées par conscience professionnelle… D’entendre la phrase fétiche de bon nombre de guidos, « les gens étaient contents »… De voir le Passon se tracer dans le mauvais et par risque 4 (Zermat est encore loin…), de constater que des collègues/amis embauchent les plus gros requins de la vallée sois disant passionné de montagne, de commencer la journée au pied de l’Aiguille pour finir au mur des Houches car on annule jamais, de voir les aspis ou jeunes guides rouler en Audi… (kifer les chalets et chignoles de nos clients c’est chouette… Vouloir les mêmes, un peu malsain en tant que guide…)
      Bref… 300 € pour labourer un champs de merde, c’est peut être bien payé mais je ne rentrerai pas dans ce système et suis parfois écoeuré !
      L’argent semble monter à la tête de pas mal…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s