30 Mars au 2 Avril 2009 : Escalade : bloc & pan

Le Printemps est là, malgré les excellentes conditions de neige ma motivation commence à baisser et l’envie, d’être en short, d’avoir des courbatures autres qu’aux cuisses et se remettre un peu la patate ont pris le dessus.

A Medonnet...
A Medonnet...

La vie à Cham est plutôt cool en cette fin d’Hiver, un peu de papperasse le matin, déjeuner en terrasse puis grimpe l’après midi; j’ai même sorti le TY 250 !
Alors lorsque je commence à « toucher le caillou »… Ca m’excite un peu !

Je ne grimpe pas l’hiver, c’est trop incompatible avec le ski alors en Avril c’est la reprise; reprise, souvent entendu  par les grimpeurs avec un gros soupir et un air de lassitude… Moi, j’adore ça, alors OUI on est nul, les doigts s’ouvrent, les jambes sont raides, les abdos inexistants, aucune syncro entre le haut du corps et le bas puis le body plutôt couleur Aspirine… Mais les sensations reviennent vites et la motivation est généralement à son top !
Il suffit de ne pas se prendre la tête, mettre de coté son ego… Inutile d’essayer des voies ou passages dures que l’on a réussi auparavant !
Je fais des longueurs, plein de longueurs et quand l’envie de « bourinner » arrive !? Feu !

Bonne grimpe à tous !

7 réponses sur « 30 Mars au 2 Avril 2009 : Escalade : bloc & pan »

  1. Webmstre,
    votre propos concernant la dissociation entre le bas et le haut du corps est bien illustre par la photo choisie. En effet, on peut tres bien observer cette cassure caracteristique au niveau du bassin du grimpeur non affute, malgre le fait que le dit grimpeur ne soit pas dans un devers bien prononce. Cette attitude disgracieuse, aussi appelee « grimpe le cul en arriere », trahit un certain sous-entrainement .
    Bref, vous direz a vos deux clients qu’il est grand temps de se reprendre en main et d’arreter pour un temps les sandwichs nutella-salami. Sauf peut etre pour celui en bleu avec le bonnet, qui m’a l’air plus affute. Lui, j’ai plus l’impression que c’est d’une bonne vieille poutre « Entreprises » dont il aurait besoin.

    1. Faux guide, le mec au bonnet, il est sacrement affuté ! Il use 1 à 2 poutre par saison comme moi avec les peaux ! Sur la photo il est un peu statique, en fait il récupère; quand au mec qui grimpe lui c’est plutôt une sorte de force de la nature, un solide qui ne jure que sur la caisse physique et me bassine souvent en me disant qu’il « a les cannes »… On remarque quand même qu’il a l’air technique sur ce passage pointu… Serait il un sextogradiste ? En tout cas si sa coupe de cheveux est en corrélation avec son niveau… Respect

  2. moi je veut juste savoir d’ou y viens se superbe bonnet sur cette photo il est cool pour grimper…si il y en à en orange j’achète……..
    la bise a vous grimper bien

    1. Hello Ander,
      pour le bonnet on a fait une commande groupé; si ça t’intéresse tu me joint un chèque de 35 € par piece… Pas très cher
      Tu ferais bien de te montrer un peu plus souvent surtout avec un si jolie pseudo ! ANNNNDER…
      A plus et en espérant ne pas me faire sodomiser par un ours rose !

  3. Cher Webmestre,
    Votre prose talentueuse, qui n’a d’égale que l’art capillaire du grimpeur en difficulté dans l’abominable bloc, nous signifie à quel point c’est le printemps pour vous. Ca bourgeonne de partout, ça désire dénuder son corps, ça mate le sexto-gradiste qui, comme son nom l’indique est sis fois plus que la moyenne porté sur la chose et vous nous confiez que tout ça vous « excite un peu ». Je ne suis pas certain que cela soit de bon augure pour les clients qui vont prochainement partager votre huis clos polaire… Prenez garde cependant à votre trop plein d’hormone car les ours blancs autochtones sont bien membrés et eux aussi forts stimulés par la venue du printemps. Je vous souhaite, Cher Webmestre, un bon voyage.

  4. Vrai client,
    les ours blancs ne sont pas homosexuels.
    Les ours homosexuels sont facilement reconnaissables car ils sont roses.
    Les plus virulents portent une casquette en cuir et/ou un boa autour du coup.
    On les trouve plutôt en Californie (autour de San Francisco), dans le quartier du marais à Paris, ou dans les milieux artistiques et du show business. Bref, loin du Nord Est du Groenland.
    Le webmestre n’a donc rien à craindre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s