17 Mars 2009 : Freeride & Hors pistes

Grand beau   – 2°   Un peu d’air

Je ne dirai pas ou s’est déroulé le premier run afin de ne fâcher personne mais je n’ai pas abusé des remontées mécaniques et pas usé, non plus, mes peaux…
Les Norvégiens skient comme les Français jouent ou plutôt devraient jouer au Rugby ! Attristant d’ailleurs que le ski n’intéresse plus personne dans notre cher pays alors que nous « possédons » les plus belles stations du monde ! Dommage et j’aime bien le Rugby quand même !

Mes XXL entretenus ches EDGE
Dynastar XXL

Alors avec ce « public » il est préférable de ne pas se tromper d’outils; j’ai donc pris les XXL… Ma tendinite au péroné s’étant enfin résorbée ! J’en profite pour remercier Laurent de chez EDGE (skimen à Cham) pour le travail qu’il fait sur mes lattes et mon snow (141 rue Paccard  06 75 26 66 34) !

– Premier run : J’ai repris mon itinéraire favoris sur cette montagne, la neige avait légèrement prit le vent dans le haut mais très bonne à skier puis poudre et printemps pour finir.
– Second run : Le couloir des Posettes au Tour qui reste très bon, si on réfléchie un peu… Vieille poudre sur les contres pentes de gauches pour commencer et neige de printemps sur la droite à la fin.

Nous avons skié vite, très vite… C’est toujours trop court ce genre de run et l’hiver aussi ! Qu’importe, cela me donne envie d’aller grimper dans les Loffoten en Norvège cet été !

31 réponses sur « 17 Mars 2009 : Freeride & Hors pistes »

  1. le mercredi y’a pas de blème, j’suis pas là… pis avec les travaux, y’a des hélicos tout le temps maintenant et on remarque même plus les héliskieurs… d’ailleurs je revends, c’est trop bruyant pour moi comme vallée…

    c’est quand même zarb cette histoire de tendinite à un os…

    1. Faux Guide,
      Je pense qu’une réunion extraordinaire du collège s’impose, qui décidera de OUI ou NON de la censure pour certain ! Je vous livre les sujets sur lesquels nous devront travaailler :
      – Les bus
      – Les cendriers du Montenvers
      – Mr Rey dans la Poya
      – La DZ du Chatelard
      – Les rayons de courbes
      – Les crevasses du couloir du Van et son avalanche
      – Les étagères à champs ABS
      – Le polissage de DS
      – La ville d’Ermont Aubonne (avec un E) dans le 94 ou 95 (très passionnant)
      – Les accents sur certains mots
      Je crois que je n’ai rien oublié, cela nous réserve une sacrée soirée… Puis amenez une bonne bouteille… Sinon, nous risquerions de finir au sous sol de chez Vrai Client !

      P.S. : J’oubliais les deux, trois petits cacas disgracieux !

  2. Je vais faire court.
    Comment peux t on parler de freeride quand on skie sur des merdes inommables ressemblant à des tour cap light?
    Romain tu m’as vraiment déçu aujourd’hui.
    La pente raide, l’ABS sur la skoda, je peux pardonner mais les Tour cap light, çà va trop loin.

    1. Yan j’aurai pensé que cette petite faute de ma part reste entre nous… C’était aussi pour voir comment certains d’entre nous ne skient qu’avec ce type de cure dents et ce, durant toute la saison !
      Puis quand même c’était pas des Haggan ! Suis ambassadeur pour une vrai marque !
      Bon sinon j’ai une paire de ski à vendre : 40 kms (2 VB) 300 € !
      Comment je vais faire au Groenland ?

  3. Je trouve absolument ridicule d’avoir un ABS sur une voiture, et encore plus sur une Skoda, voiture réputée fiable mais délicate (contrairement à la Toyota Yaris, non moins fiable, mais qui autorise son heureux propriétaire à s’aventurer sans risques sur les routes les plus improbables).
    En effet, si l’on regarde attentivement les statistiques de l’ANENA, les risques pour une voiture de se faire prendre dans une plaque dite friable sont plutôt faibles. D’autant plus qu’une Skoda, même pilotée par un habile conducteur, commence a être poussive dans des pentes généralement inférieure à 30 degrés.
    Je ne vois donc pas l’intérêt d’équiper une telle voiture d’un sac ABS, même de petit volume. Par contre, une Yaris, ça peut valoir le coup.
    Ceci dit, les statistiques, ça reste les statistiques…
    Webmestre, pour le Groenland, et une fois n’est pas coutume, les Tour cap light s’imposent, rapport aux nounours blancs qui courent vite, très vite. Dans ces moments là et dans les terrains plutôt plats, il vaut mieux être rapide.

  4. Fred, j’allais oublier ton message.
    Non, monsieur, sur ce blog, on ne dit pas ce que l’on veut, surtout pas.
    Chaque parole doit être pesée, évaluée. On ne raconte pas tout ce qui nous passe par la tête, parce que tout ce qui nous passe par la tête, ça n’intéresse personne, à part celui qui s’épanche, et encore!

  5. Romain, je suis allé à la pointe de Bron et mon client qui n’est pas un manche m’a dit avoir apprécié le Trab bispatulé.
    Je sais que tu es le conseilleur technique du Vieux à Paname.
    Alors outil ou pas?

    1. ha oui Yan, j’aime bien en avoir un sous la main, surtout quand je me tape un boeuf bourguignon; c’est en effet un très bon cure dent ! Le fait qu’il soit bispatulé le rend très efficace pour les dents du fond !
      Si tu veux plus d’infos, fais donc un tour en face de la MBC au foyer du cure dents ! mais attention collant, banane gourde et petit bonnet Swix à ponpon sont de rigueur !
      Je vais à la pointe de bron aujourd’hui avec craquettes et snowboard, je commence à ressentir une certaine fatigue de cette saison… Peut être quelques jours de repos a partir de mercredi pour regarder la neige tomber !
      Bonne journée et j’aimerai que l’on discute ensemble des honoraires de Faux Guide et de son attitude a l’AIGMB afin de gratter des résas…

  6. Je pense qu’il faut être inflexible avec Faux Guide et si il veut continuer à gratter des résas, il faut le forcer à rentrer chez nous.
    On lui fera un statut spécial.

  7. Effectivement, je gratte, je gratte. Et pas que que des resas, mais aussi du boulot, et pas qu’a l’AIGMB! On appelle cela aussi « bouffer a tous les rateliers ». C’est le lot des mauvais, des sans grades, voire des incompetents.
    Outre le fait que les mauvais passent leur temps a gratter tout ce qu’ils peuvent, on peut les reconnaitre a de nombreuses autres caracteristiques:
    -premier point, et pas des moindres, les mauvais guides reversent des retenues hallucinantes aux personnes ou structures naives qui leur offrent du boulot.
    -ils font un fagot avec les batons voire les skis des clients sur l’arete de l’aiguille du Midi.
    -ils dejeunent au Requin et sont servi dans les derniers.
    -ils traversent a ski la voie du chemin de fer du Montenvers a la fin du chemin des Mottets.
    -ils ne « fidelisent » pas, et encore moins les clients qui ont de l’argent et qui aiment le « caillou ».
    -ils n’ont pas de site internet, ou alors ils en ont un mais il est vraiment pourri ou a l’abandon.
    -ils voudraient faire 7 semaines de raid par hiver mais s’ils font 2 Crochues Bernard, ils s’estiment heureux.
    -et le pire, ils ne bossent pas un Dimanche de gand beau temps de Mars.
    La liste n’est pas exhaustive.
    On pourrait aussi lister les caracteristiques des bons guides, mais la, je suis une fois de plus incompetent (a part peut etre le fait que les bons guides ne grattent pas, eux!).
    Avis aux amateurs.

    1. Faux Guide, je constate que vous vous êtes levé ce matin malgré que vous étiez off; un bon point !
      Si votre homosexualité est à hauteur de votre insolence… ça doit être un sacré beau spectacle lors de vos visites chez le procto !
      Ceci étant dit, nous avons décidé de baisser vos honoraires : 25 % de la journée UCPA (en gros 40 €); cette mesure étant rétroactive… Tu nous doit des tunes !
      Les résas sont devenues payantes : 4 €/pers – 8 € pour le guide : de 1 à 4 personnes. 16 € par personne sup (pour faire simple) ; mesure aussi rétroactive… Ces sommes sont à payer la veille et non remboursable en cas d’annulation !
      Il est aussi de bon ton « d’arroser » le président de l’asso et ses membres d’un petit billet de temps en temps (pas tous les jours mais au moins 5 à 6 fois par semaine) !
      Pour tes dettes c’est pas urgent… Mais demain matin ou demain soir avant 18 h me semblerait correcte…
      Je pense que l’on peut gagner de l’argent ensemble… comme certain bar à vin……!?

  8. Il se murmure dans la vallée que Romain a fait un gros truc aujourd’hui.
    J’ai entendu dire qu’il faisait de la raquette mais rien n’est sur, on n’a pas de preuves.
    Peut-être on en saura plus dans son prochain post.
    Mais je reste le spécialiste de l’heliboarding en tous cas.
    Au fait, JPC fait chauffeur de bus pour un bureau de guides à Chamonix, il a un bon coup de volant même si je ne suis pas connaisseur.
    La vallée posséde décidément de grands spécialistes du bus, les transports en commun c’est l’avenir. Et les bus finalement marchent très bien à Chamonix.
    De là à dire que certains collégues devraient se reconvertir en chauffeur de bus, je ne me le permettrais pas.

    1. Yan, dis moi : les ampoules aux talons, c’est le prix à payer pour la rando… les fabricants se gardent bien de les livrer avec leur pompes ! Je souffre Yan…
      Tout à fait d’accord avec toi, JPC 35 a un sacré coup de volant; il est même bien coté sur le marché du bus et beaucoup se l’arrache ! Dommage que l’on ai pas un bus… sur qu’il nous aurait rejoins ! Lui aussi il gratte !
      J’me speed je vais acheter des compeed avant ma journée !

  9. Je ne sais pas du tout de quelle asso vous parlez, cher webmestre mais elle a du oublier un peu l’esprit de la loi de 1901, et c’est tant mieux pour elle. Quoiqu’il en soit, je m’aquitterais bien a contrecoeur de mes nombreuses dettes, tel un entrepreneur de travaux publics aupres de son conseiller regional PACA.
    Finalement, aujourd’hui, c’est un peu la journee des humiliations pour moi. Alors que je pilotais fierement ma puissante Yaris sur une autoroute helvetique en cette belle apres midi de printemps, figurez vous que je me suis fait depasser tranquillement par une…. SMART! Cet evenement, que d’aucuns pourraient trouver mineur, m’a pourri le reste de la journee et me voit encore profondement deprime. Pour ceux qui ne s’interessent qu’aux mecaniques glissantes, c’est un peu comme si, encapant des grandes courbes outille de vos XXL prefere, vous vous faisiez doubler par un abruti chausse de…. SNOWBLADES. Vous voyez ce que je veux dire?
    Donc les humiliations, ok, c’est bon pour aujourd’hui.
    Et je suis pas un pede…

    1. Désolé Faux Guide d’avoir été aussi dur avec vous, si seulement j’avais été mis au jus pour la Smart… Etes vous sur du modèle ? J’imagine votre desaroi… De plus lors d’une de vos rares journées off; peut être une bonne VB à 8 avec Vallorcine sans résas… aurait été moins pire !
      Bon courage et vous ordonne de passer par la nationale !

  10. Cher Romain,
    J’ai eu de la visite ce week-end à la Clinique. Quelqu’un qui prétend vous connaître, mais je dois dire que j’ai des doutes. Je crois qu’ils l’ont ramassé dans une manifestation. Cette personne avait une paire de planche en mélaminé dans chaque main et elle criait des slogans sur la libération du talon. Ils l’ont mise dans ma chambre, comme si je n’avais pas assez de mes névroses ! Elle dit qu’elle est victime d’un complot international helvétique, un fabricant de pansement qui aurait compris qu’il ferait faillite si le téléchose poursuivait sa propagande de libération du talon. Tout ceci, je dois vous l’avouer, est demeuré très obscur même pour une lumière telle que moi. Elle a passé la nuit à me raconter qu’alors qu’elle se trouvait dans les latrines d’une aire d’autoroute elle avait été séquestrée dans une Smart par un certain JPC 35 (elle prétend que vous savez qui c’est… ), que c’était contre toutes les conventions internationales, elle qui ne voyage qu’en transports en commun. J’ai été très affecté par cette rencontre. Vous la connaissez vraiment ou c’est rien qu’une mythomane ? Non parce que je serais un peu déçu quand même. Je vais demander à changer de chambre car je crois que la wifi old-school est sans effet sur cette personne. Et je ne me résous pas non plus à partager avec elle les quelques cubis qu’il me restent dans la baignoire.
    Comme j’étais très nerveux, le docteur a envisagé de me laisser sortir pour le week-end prolongé de la Pentecôte. Il m’a suggéré de me mettre à la montagne. Il a dit que l’air pur me ferait le plus grand bien. Le docteur m’a prêté un ouvrage pour préparer mon voyage de la Pentecôte. J. ROUILLARD, Loin des pistes, l’aventure. Vous connaissez ? Ca m’a grandement inspiré! Je crois que j’aimerai bien faire la première des Agneaux par le couloir Biquette en snowblade. Connaissez-vous un guide d’envergure, expérimenté et parlant un français chatié de préférence, pas pédé de préférence mais après tout je suis ouvert, qui pourrait m’accompagner dans ce projet ?
    Je vous remercie pour vos précieux conseils.

    1. Pauvre vrai client,
      Je suis attristé de constater qu’une nouvelle fois vous êtes aux fond du gouffre. Si cela peut vous rassurer je suis contre la libération du talon sur les télé…., nous sommes en période de crise et nous nous battrons pour faire perdurer Strappal de chez Andaplast ! Les téléchoseurs, nous l’avons déjà dit sont dangereux et nous constatons par ton comment qu’il sont responsables de la hausse du chômage dans notre beau pays et dans le monde ! Une honte ! Et ce juste pour se rendre intéressants !
      Je doute que JPC 35° est séquestré quelqu’un, il n’en a pas la carrure et de plus il s’est découvert une nouvelle passion : conduire un 9 places pour une structure de Cham… Mais allez savoir; il aurait taxé le bolide de faux guide…!? Merde ça craint !
      A la pente côte je suis dans l’Oisans (au pays du caillou pourri et des glaciers noirs)… Tu peux venir mais tu sais l’Oisans, les Ecrins… A part le télécabine de la Grave…
      Sinon je t’invite à lire la préface « loin des pistes, faire sa trace » de Rouillard et tu seras vraiment surpris, très surpris; voir même très très surpris !
      J’attend ta réponse…
      Pour ton projet, je n’ai qu’un nom c’est faux guide qui affectionne particulièrement le couloir Biquette surtout en chantant des chansons ringardes !

  11. Vrai client, avant de partir pour ton escapade montagnarde et therapeutique, essaie de te rememorer quelques souvenirs cinematographiques. Tu as vu « Vol au dessus d’un nid de coucou »? La scene finale avec l’oreiller? Si ce n’est pas le cas, et bien je t’explique. la nuit tombee, si tu n’es pas vetu de ta camisole de force ou si tu n’es pas enferme dans ta chambre capitonnee preferee, et bien tu prends ton oreiller et tu l’appliques fermement sur le visage endormi de ton nouvel ami. Tu restes dans cette position jusqu’a ce que ton compagnon de chambree ne bouge plus. Plus du tout.
    On sera debarrasse definitivement d’un individu qui me parait extremement dangereux pour la societe.
    Par contre tu peux t’attendre eventuellement a ce que ta permission soit annulee, mais je ne sais pas si ce sera vraiment une mauvaise chose, ni pour toi, ni pour nous.

  12. Le couloir biquette? Connais pas…
    Le couloir crotte de biquette, oui, mais le couloir biquette, vraiment, je vois pas.
    Donc pour le couloir crotte de biquette, je peux te faire un devis, mais attention, faut du fric mais faut aussi des cannes!

  13. Cher faux-guide,
    Je vous remercie pour vos conseils matelassiers pour résoudre les difficultés de colocation que je rencontre actuellement. Je ne suis cependant pas parvenu à les mettre en oeuvre car ici nous ne dormons que sur des planches de mélaminé. La Clinique ne nous fournit pas d’oreiller. Cela étant, qui-vous-savez a annoncé ce matin à la cantine son suicide prochain. Malheureusement, je crains que ce ne soit un suicide façon puzzle, puisque cette personne a dit qu’elle allait « se tuer les cuisses ». Cela rendra peut être de l’harmonie aux vallons chamoniards mais je doute que partager ma chambre avec un cul de jatte plus névrosé que moi me soit une issue heureuse, surtout s’il compense son jeu de jambes par des diarrhées verbales déprimantes. Peut-être pourrai-je jouir sereinement et solitairement des ondes de la wifi old-school avec un bon casque de chantier sur les oreilles… ?
    Par ailleurs, Romainguidepointcom vous a recommandé auprès de moi pour la première (intégrale) du couloir biquette aux Agneaux (crotte de biquette a déjà été fait par un dahu en raquettes en 2006, je tiens à réaliser une vrai première) durant la permission de la Pentecôte que le Docteur m’a accordée. Compte tenu de l’étroitesse du couloir, j’envisage de réaliser l’ascension et la descente en snow-blade. Il paraît que vous êtes spécialiste. Et aussi que vous êtes en mesure de chanter « Jésus Revient » et d’autres cantiques, tout en portant mon sac à dos. J’attends avec impatience confirmation de ses dires et autres précisions organisationnelles que je vous saurai gré de me transmettre.

    1. Vrai client, les projets c’est bon… Le votre est très ambitieux mais vous avez choisi le meilleur et encore bravo ! Sachez tout de même que ses tarifs sont prohibitifs mais on a rien sans rien !
      Sinon dans notre chorale nous ne fredonnons que des chants Grégoriens et parfois, seulement les jours de fêtes, nous ne crachons pas sur quelques airs de musique Celte ! Il serait bien que vous révisiez un peu votre répertoire et que vous vous mettiez à la cornemuse !
      Pour votre cohabitation… Bien du courage !

  14. Vrai client, parler des « vallons chamoniards » me semble un poil exagéré étant donné qu’en raison du caractère aléatoire que cela comporte, je ne franchis que très rarement le col des Montets. Par ailleurs je ne comprends pas ce que vous faisiez dans le jardin dimanche avec une sonde à avalanche, non loin de la borne wifi new school, celle légèrement en aval du caillou rouge non loin du cendrier (il est évident que cela ne peut qu’interférer avec les performances de ladite borne, et perturber vos colocataires même s’il semble que vous ayez réussi à en faire participer plusieurs à votre « jeu »).

    Ces précisions étant apportées, moi qui ne suis pas guide dans cette vie-là, et donc incompétente, j’ai une question en rapport avec la liste initiée par faux-guide: un(e) bon(ne) guide monte-t-il(elle) à la tête de Balme pendant l’éclaircie, ou bien privilégie-t-il(elle) le confort stomacal de ses clients en planifiant le repas pendant l’éclaircie, et la montée à la tête de Balme après? Un(e) bon(ne) guide, monte-t-il(elle) plusieurs fois à la tête de Balme le même jour avec les mêmes clients? Merci d’avance pour vos éclairages.

  15. Vrai client, aujourd’hui avec le centre on avait une sortie au bord de la mer et j’en ai profité pour rendre visite à votre ami bâtelier. Je l’ai trouvé sur la plage bordée par la petite falaise verte d’où il s’apprétait à faire faire la traversée jusqu’à l’îlot des Mottets à un groupe de voyageurs. En discutant avec lui et un autre marin, j’ai compris que c’était juste avant les 3 bouleaux qu’il fallait prendre à tribord pour trouver la borne wifi qui ne filtre pas les sites de cul, et je pense que cela peut m’être utile pour une prochaine pleine lune…

  16. Bon, pas beaucoup d’activité dans les comments en ce moment, ça sent la fin de saison…
    Je me doit cependant de répondre à Vrai client, qui ferais mieux de pas trop faire le malin parce qu’on connait sa vraie identité, alors attention!!
    Vrai client, une fois de plus, j’ai pas tout compris à ton message, comme d’habitude, mais avec ta prose, tu marques pas des points auprès de l’équipe soignante pour ton autorisation de sortie.
    Cependant, si ça peut vous calmer, je vous transmets tout ce que vous voulez, mais ça risque de vous couter bonbon. Et je doute qu’avec votre pension d’invalidité (mentale) à 80% celà soit dans votre budget. Eventuellement pendant l’intersaison… A voir…

    1. Faux guide je crois que Vrai client s’est fait un nouvel ami… Peut être qu’il seront dans la même cellule ! Un peu de sexe en perspective ! Allez Fred fais toi/nous plaisir !
      Putain ça va lui coûter un bras à notre pote !

  17. Chers guides,
    Il me semble qu’un détail notable a échappé à votre attention:
    QUI-VOUS-SAVEZ A (un soupçon) DE L’HUMOUR.
    Peut-être un effet du détour nocturne par le bosquet?

  18. faux-guide, dans la bibliothèque de l’annexe où le yogi organise des réunions nocturnes, j’ai pu lire que « le yoga est l’art de mourir à soi-même », donc je crois que je suis sur la bonne voie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s