12 Février 2009 : Snowboard

Neigeux   – 6°   Vent faible

Après deux jours passés à déneiger un toit… Pas un métier de passion, je vous l’assure mais nécessaire pour le LCL et reposant intellectuellement… Qui avait parlé d’un hiver sans neige !

Bien à droite de la Lachenal
Bien à droite de la Lachenal

Bref ce matin, nouvelle couche de neige; je suis assez content car nos « matinées freeride » fonctionnent bien (toujours les mêmes participants), on est bien organisé et surtout bien réactif (téléphone dès 8 h encore dans le plumard).

C’était fabuleux (plus de 40 cm tout vierge) malgré une faible visibilité du coté de la Combe Lachenal et des Crochues à La Flégere ! Dommage que certain ne dépasse pas 12 h 15…

Pour participer aux « matinales » pas besoin de certificat médical (quoique) mais le stem doit être maîtrisé ainsi que le 5+ en désescalade skis aux pieds.
A très bientôt, à 14 h il neige fort à Cham !

12 réponses sur « 12 Février 2009 : Snowboard »

    1. Merci guide faux d’avoir rappeler ces quelques points capitaux du règlement; en effet et c’était une volonté commune, de toutes les parties, d’établir un règlement SIMPLE lors de la création des « matinales » afin de n’exclure personnes et surtout pas les femmes. Que les choses soient claires !
      Mais attention il a oublié de préciser deux points fondamentaux :
      1° : Le test de sélection pour les femmes (une sorte d’examen probatoire) se déroule le 11/02 de chaque année .
      2° : Néanmoins il existe une dérogation pour les femmes possédant un Labrador de couleur Chocolat; dossier à retirer dans la préfecture de son lieu de naissance.

  1. Oui Frède, tout le monde peut participer, mais il y a quand même en dehors du niveau technique de base (mais qui reste éliminatoire) quelques petites règles administratives à respecter (oui, on est bien en France), règles que Romain a j’espère volontairement omis de préciser en détail dans son petit texte de préambule.
    Toute demande de participation est donc soumise à un vote collégial de l’assemblée des participants (dont l’ancienneté doit être supérieure à N-1, N étant le nombre de sorties matinales organisées par au moins un des membres du collège. Bien évidemment une sortie est dite « matinale » quand sa durée se trouve comprise dans la fourchette de temps elle même comprise entre l’heure théorique et aléatoire d’ouverture des remontées de notre chère Compagnie du Mont Blanc et 12h16, qui est l’heure à laquelle on peut considérer que la matinale s’achève en bonne et due forme. Hé oui Romain!). C’est un vote à 2 tours, avec majorité des deux tiers au premier tour, puis majorité absolue au second tour. Il y a bien sûr une clause suspensive: la largeur des skis du ou de la candidat(e) doit être multipliée par N’ (N’ étant le nombre de participants lors de la dernière matinale précédant le vote) et divisée par la somme des largeurs des skis (ou planches à neige) des dits participants. Si le coefficient est inférieur ou égal à 1, le vote est suspendu, et remis à la prochaine assemblée collégiale. Mais le postulant garde bien sûr toutes tes chances pour le prochain vote.
    Enfin, deux critères sont exclusifs. L’usage des télémarks, un sens de l’humour hermétique au second degré, et avoir sa résidence plus ou moins principale en dehors d’une zone comprise entre le col des montets et le viaduc des égratz.
    Heureusement, il y a des dérogations mais elles sont soumises à l’application des plusieurs décrets que je n’ai pas sous la main… Le seul décret dont je me souvienne est que tout possesseur de skis Movement modèle Flême, est admis sans être soumis à un vote collégial.

  2. y’a pas d’accents à telemark! (et j’avais compris que c’était proscrit, ça marche pas en stem…)

    sinon, pour le coefficient de largeur des skis, ce serait pas plus correct si la contribution des monoplanches à neige était divisée par 2? et plus précis (j’ose pas dire pertinent) si le coefficient était normalisé par rapport au poids relatif du (de la) candidat(e) vis-à-vis de celui des autres participants? et pondéré en fonction de l’âge de ses genoux?

    bon moi c’est une mauvaise semaine, j’ai pas skié et ce sera pas avant dimanche……………. next week sera mieux! (mais j’ai pellé hier par contre et marché un peu dedans aujourd’hui, c’est gavé comme j’ai jamais vu ici, c’est cool!)

  3. Si tu ne sais pas marcher, comment veux tu tenir sur tes skis

    Putaaaiiinn, j’avais dit qu’il ne fallait pas dechausser, t’es débiiiiiiile ou quoi !

    Si tu veux te tuer, tu vas la bas
    Quand on leve un pied pour skier, on ne va pas aussi vite

    Quand tu es en poudreuse tu ne te mets surtout pas en arrière, … ????

    Quand on pense à tous ces guides, avec leur site « chamonix expert », etc…

    1. Hello PAB,
      Je sais pas trop qui tu es mais tes propos mérite une réponse (t’aurais pu être mon pote Philippe Barthès mais le A pose un problème).
      Alors F. Meyer c’est un pote (même si je suis pas d’accord sur tout), on peut comprendre qu’on se retrouve à cul après une grosse journée de ride, le stem ça marche pas avec des vrais skis, déchausser ça a sauvé des croisés, c’est vrai que j’ai appris à skier avant d’apprendre à marcher…
      Mais tu poses un vrai débat qui m’intéresse : les mégots en Vallée Blanche.
      Sur, tu m’as vue balancer un mégot non loin de la Salle à Manger dans une crevasse (c’est ça hein…) je t’explique :
      Il ressortira en gros dans une trentaine d’années non loin du Montenvers avec quelques centaines de skis perdus chaque années en Vallée Blanche, sans parler de quelques débris moribondes et autres déchets divers… Alors un mégot… je te signale quand même que je les conserve en dehors des domaines glaciaires !
      J’espère que vous gardez un bon souvenir de la Vallée et j’attend toujours ma bouteille… Si je ne me trompe pas ?
      Et bienvenue sur mon blog, ça me fait plaisir et ne fait pas attention au ton arrogant… Et merci pour ce sujet de débat ! A bientôt sur les lattes ou sur le web…
      Ciao

  4. Cher Webmestre,
    Je crois que PAB sont plutôt les initiales de Pierre Barthez, champion de tennis (le A etant pour faire plus américain, comme Francis F Coppola). Je le trouve assez gonflé de t’attaquer sur les mégots dans les crevasses de la VB. Tu pourrais à ton tour lui renvoyer la balle (c’est le cas de le dire…) en évoquant le douloureux problème des sachets usagés de Thé Lipton répandus sur les courts de tennis.
    Pour faire le break sur ce sujet, revenons au déchets de la Mer de Glace.
    Trente ans, ça me parait un peu court comme laps de temps pour voir réapparaitre tes mégots. J’aurais dit un peu plus… Et tu imagines quand les skieurs archeologues de demain analyseront ce qu’il y avait dans ces déchets? Quelle sera leur stupeur de voir ce que contenaient les croutes au fromage d’Annick, vomies par un rider un peu chahuté par les dernières bosses des séracs du Géant…

  5. Pour moi, je prend « dans la poudreuse ne te met SURTOUT PAS en arrière malheureux!!! »…
    C’est moi qui est planter ma tête dans la poudreuse!!! à cause de cette satanée crête de coq!!

    Au fait, on a cacher la bouteille quelque part dans cham…

    1. Hello Dainice,
      La prochaine fois que tu achètes des skis tu m’appelles et je te conseillerai des vrais skis avec des vraies spatules ! Hé puis ça nous arrive tous de planter les skis !!!!!!
      Le jour où je la trouve je rentre au couvent… (quoique les Benedictins… Ca doit pas être un mauvais plan)
      Ciao

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s